1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10

RÉSOLUTIONS POUR LA LIGUE AMÉRICAINE

RÉSOLUTIONS POUR LA LIGUE AMÉRICAINE

Quelles sont les résolutions de la nouvelle année pour les formations du circuit Manfred? Nous avons pensé à tout! Voici 15 résolutions pour chacunes des formations de la Ligue américaine!

Si l’on peut voir le passé avec une vision 20/20, le futur, lui, c’est 2020. La saison des agents
libres dans la MLB a déjà exhaussé certains vœux pour quelques franchises, mais la perfection
n’existe pas dans le sport professionnel moderne. Chacune des 30 équipes a encore du pain sur
la planche en préparation pour la première saison de cette nouvelle décennie. Essayons donc
de deviner les résolutions 2020 entreprises par chacun des directeurs généraux le 1er janvier
dernier.


LIGUE AMÉRICAINE


Orioles de Baltimore : Développer et développer encore. Aucune signature majeure, ce qui
signifie aucune amélioration à court terme après une atroce saison de 54 victoires en 2019.
C’est un plan à long terme pour les O’s et ça pourrait être plus long que leurs partisans le
pensent, surtout dans cette division.


Red Sox de Boston : Un retour en force. Maintenant que leur super vedette est assurée d’être
dans l’alignement, Andrew Benintendi et Xander Bogaerts doivent retrouver la forme, au bâton
comme en défensive. Surtout en considérant que l’organisation n’a pas réussie à attirer de gros
bras à Boston cet hiver. Aider Chris Sale à rester en santé et à retrouver sa constance devrait
aussi être une priorité.


White Sox de Chicago : Remporter le championnat de la Centrale. Ajoutez Yasmani Grandal et
Edwin Encarnacion à un alignement déjà dangereux qui a comme têtes d’affiche les Tim
Anderson, Jose Abreu, Nomar Mazara et Yoan Moncada, et vous avez là une arme fatale en
attaque. Puis il y a la meilleure jeune rotation du baseball. Tout est là pour une bonne douche
au champagne en septembre.


Indians de Cleveland : Dresser un plan clair à moyen et long terme. Corey Kluber est parti, mais
cette équipe a tout de même remporter 93 matchs sans son as pour la grande majorité de la
saison 2019. S’ils décident de rester dans la course, ils doivent retenir les services de Francisco
Lindor passé 2020. Sinon, ils doivent absolument obtenir le maximum en retour de l’arrêt-court
tout-étoile.


Tigers de Détroit : Découvrir un médicament pour le sommeil qui dure 5 ans ? Cette formation
est tellement à court de talent qu’on ne dirait même pas que le plan de reconstruction a été
entamé. Une longue et pénible route en perspective pour la Tiger Nation.


Astros de Houston : Solidifier le bas de la rotation. La perte de Gerrit Cole laisse un trou béant
dans la formation. Les Astros sont encore l’une des équipes la mieux balancée et la plus
profonde des majeures, mais ils ont désespérément besoin d’une saison solide de la part de
Lance McCullers, Jose Urquidy ou Josh James. La bonne nouvelle est qu’ils auront la meilleure
défensive du baseball derrière eux.

Royals de Kansas City : Dénicher quelques joyaux comme Whit Merrifield et Jorge Soler, mais au
monticule. Les éléments sont là au bâton, mais si les Royals veulent être un véritable joueur
dans la course au championnat d’une division centrale soudainement coriace, ils auront besoin
de bras… et vite!


Angels de Los Angeles : Gérer les attentes. Oui, Anthony Rendon offre enfin une protection
légitime pour la légende active qu’est Mike Trout dans l’alignement des Halos et oui, le retour
au monticule de Shohei Ohtani est l’équivalent d’une acquisition d’un as comme agent libre.
Mais il n’y a pas assez de profondeur au sein du groupe de lanceurs pour pouvoir placer cette
équipe parmi l’élite dans l’Ouest.


Twins du Minnesota : Emphase sur la défensive. Tous les aspects du jeu des Twins fut solide la
saison dernière, sauf le travail avec le gant, avec un classement au 26e rang dans la MLB en
efficacité défensive (DER de .677). Les mises sous contrat de Rich Hill et Homer Bailey viennent
renforcer la profondeur de la rotation. Ça semble étrange à dire, mais il y a possibilité d’excéder
la performance de 101 victoires de 2019.


Yankees de New York : Maintenir le système de filiales. Après avoir plongé dans le marché des
agents libres avec une première signature majeure depuis Giancarlo Stanton, force est
d’admettre qu’il n’y en aura pas d’autre pour un petit bout. Gerrit Cole est réellement la pièce
manquante au casse-tête des Yankees et leur confère instantanément le titre de favoris pour
les grands honneurs. Les Bombers n’ont qu’à continuer le bon travail amorcé depuis quelques
années avec leurs espoirs repêchés.


A’s d’Oakland : Conserver le cap. L’organisation des A’s fait tout de la bonne façon avec un
budget limité, année après année. Encore une fois, pas de coup d’éclat cet hiver. Pas besoin.
Billy Beane et compagnie savent très bien qu’ils peuvent rivaliser avec les Astros sans Cole,
surtout si Khris Davis retrouve sa puissance.


Mariners de Seattle : Trouver une identité. Qui sont les Mariners ? Que sont les Mariners ? Au
moment d’écrire ces lignes, cette formation est médiocre dans toutes les phases du jeu. Ils se
doivent de tracer le chemin vers un retour à un niveau compétitif et, de là, bâtir une nouvelle
fondation. Mais il semble que ce moment soit bien loin dans le futur…


Rays de Tampa Bay : Faire l’acquisition d’un cogneur d’impact avant le 31 juillet. Peu de
changement chez les Rays. Ils ont tout de même acquis le frappeur désigné Jose Martinez des
Cards et sont toujours favoris pour remporter l’un des laisser-passer du Wild Card, mais comme
nous l’avons constaté en octobre dernier, il leur manque la puissance nécessaire pour rivaliser
avec les Yankees, Twins ou Astros.


Rangers du Texas : Un retour aux principes de base. Oui, le baseball a changé et il semble que la
puissance est tout ce qui compte. Mais les équipes qui gagnent observent encore toutes
rigoureusement les principes fondamentaux du baseball. Le départ du génie de la défensive
Ron Washington pour Atlanta a laissé un grand vide dans l’organisation des Rangers, qui sont

depuis à la recherche de constance avec le gant. Maintenant qu’ils ont enfin leur partant no. 1
en Corey Kluber, les exercices du camp d’entraînement seront la clé d’un retour à une fiche au-
dessus de la barre de .500.


Blue Jays de Toronto : Continuer d’améliorer la rotation. C’est la révolution asiatique dans la
Ville Reine. Hyun-Jin Ryu amène avec lui une crédibilité immédiate au groupe des partants. La
signature internationale Shun Yamaguchi est une valeur imprévisible qui pourrait bien
rapporter gros. L’enclos est un atout et le talent des jeunes frappeurs est bien connu. Une
équipe sur la voie rapide vers le succès.


Dans deux semaines, la Ligue nationale…

Commentaires

Écrivez le premier commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins (cookies). Ces derniers nous permettent de mieux comprendre la provenance de notre clientèle et son utilisation de notre site, en plus d'en améliorer les fonctions. Masquer ce message En savoir plus sur les témoins (cookies) »
Livraison gratuite à partir de 150$
1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10