1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10

POURQUOI PAS LE BASEBALL LES FILLES ?

POURQUOI PAS LE BASEBALL LES FILLES ?

L'essor du baseball féminin est indéniable. La joueuse de l'année au Québec, Alexane Fournier, en est une belle preuve.

J’ai 48 ans et j’ai joué au baseball toute ma vie. Durant toutes ces années, une question m’a souvent trotté dans la tête : « Pourquoi n’entend-on presque jamais parler du baseball féminin ? »

À ce que sachent la majorité des gens, les dernières femmes à jouer au baseball furent celles représentées dans le film populaire de 1992 A League of Their Own (Une ligue en jupons), mettant en vedette Tom Hanks et Madonna, entre autres.

Le sport d’élite féminin a bien progressé lors des trois ou quatre dernières décennies. Les vedettes du tennis féminin sont maintenant presqu’aussi bien payées que leurs homologues masculins. La LPGA n’est pas très loin derrière et connaît un bel essor. Il y a maintenant des ligues féminines professionnelles de basketball, de hockey, de volleyball et de handball.

Mais qu’en est-il du baseball dans tout ce progrès du sport féminin ?

Certaines filles s’initient en jouant au baseball avec les garçons, mais à l’âge de 14 ans (niveau Bantam) seules les meilleures peuvent toujours rivaliser avec les garçons, plus forts, et la majorité des filles sont contraintes à faire le saut au fastpitch (balle-molle) pour assouvir leur soif du sport compétitif. Le fastpitch étant jadis la seule option au niveau des Jeux Olympiques, c’était également la seule option pour les joueuses de balle qui aspiraient au plus haut niveau de compétition possible.

Conséquemment, plusieurs filles optent pour le fastpitch dès leur jeune âge et n’essaient jamais le baseball. Mais le récent engouement pour le baseball féminin au Canada, et spécifiquement au Québec, semble engendrer en tournant culturel.

La participation au baseball a explosé, comme en témoigne ce tableau :

 

Croissance

(en 10 ans)

Croissance

(en 5 ans)

Canada

+45.3%

+22.5%

Québec

+76.6%

+47.7%

*Sources: Baseball Canada/Baseball Québec

Il y a présentement 23 046 joueuses de baseball de tous âges au Canada, dont 3443 dans la province de Québec. Afin d’obtenir une meilleure perspective quant à l’état actuel et le futur du baseball féminin, j’ai décidé d’aller directement à la source. Je me suis entretenu avec Alexane Fournier, employée de Baseball Town et joueuse de l’année Baseball Québec 2019.

À CONTRE-COURANT

Pourquoi Alexane a-t-elle persévéré, résistant le transfert commun au fastpitch ?

« Ce que j’aime du baseball, c’est que c’est plus compétitif. Le fastpitch est vu comme plus récréatif. Ils chantent des chansons (pour encourager les coéquipières). »

Quoique la croissance du jeu féminin est indéniable, il n’y a toujours pas assez de joueuses d’élite pour former une ligue. Ceci implique que les équipes provinciales n’ont d’autre choix que de jouer contre des équipes de garçons Midget A et AA durant la saison. En plus d’évoluer au sein de ces deux ligues, Équipe Québec va participer à deux ou trois tournois, encore contre les gars.

Viennent ensuite les Championnats canadiens en août (crise du coronavirus permettant), suivi des Championnats mondiaux du WBSC (World Baseball Softball Confederation), qui auront lieu du 11-20 septembre à Monterrey, au Mexique. Eh oui, la lanceuse/arrêt-court de St-Jean-sur-Richelieu est également membre de l’équipe nationale canadienne !

Vous serez surpris d’apprendre que le Canada est classé deuxième au monde; seul le Japon les devance au classement mondial ! Et l’évènement biannuel du WBSC témoigne également d’une croissance mondiale du baseball féminin.

La toute première édition du WBWC (alors connu sous Women’s Baseball World Cup) en 2004 n’avait que 5 équipes en compétition. Aujourd’hui, c’est un tournoi de 12 équipes. Le Japon a remporté les 6 dernières éditions, les États-Unis ayant été déclarés champions de deux premières. En fait, les japonaises détiennent présentement une séquence de victoire de 30 matchs consécutifs aux mondiaux. Pour sa part, le Canada totalise 2 médailles d’argent et 4 de bronze en 8 apparitions.

Quant à Alexane, son été se passera avec Équipe Québec. Elle veut travailler sur la partie mentale de son jeu.

« Je me décourage vite quand les choses vont moins bien. Il faut garder la tête haute, même quand ça ne va pas bien, il faut garder la tête froide », ajoutant qu’elle doit aussi gagner de la force dans ses jambes. Et les meilleurs atouts de la jeune athlète ? « Je lance des prises et je contribue à l’esprit d’équipe, surtout à l’arrêt-court où tu es le meneur de l’avant-champ. »

Gardons en tête qu’Alexane doit toujours se qualifier pour Équipe Canada 2020 au camp de sélection, mais je me devais de lui demander ce que ça prendra pour vaincre le Japon.

« C’est techniquement qu’ils sont meilleurs, surtout au bâton », a-t-elle concédé. « Ils font beaucoup d’amortis, ils placent la balle, au lieu d’y aller pour la clôture », laissant sous-entendre que les canadiennes doivent s’adapter et jouer de la meilleure « petite balle » en attaque. Alexane est d’avis que les canadiennes ont plus de puissance, lancent plus fort et sont supérieures défensivement aux japonaises.

Alors les filles, il n’y a rien de mal avec le fastpitch, mais si vous avez toujours hésité de faire le saut ou de persévérer au baseball à l’adolescence et même à l’âge adulte, sachez que ce sport offre des opportunités de prendre part à des évènements de classe mondiale. Et ça ne fait que s’améliorer !

Si vous êtes une joueuse de baseball, un parent ou quelqu’un qui a une connaissance approfondie du baseball féminin, votre point de vue nous intéresse.

N’hésitez pas à publier vos commentaires !  

Commentaires

  1. Alexane Fournier Alexane Fournier

    Bonjour à tous,

    Voici une petite précision que je voudrais apporter. Je suis une sportive et respecte l’ensemble des sports que ce soit le baseball, la balle-molle, etc. Quand je rencontre des jeunes, je leur parle de passion, de rigueur et de plaisir et ne dénigre en aucun cas un sport. Ce que j’aime du baseball, c’est l’esprit d’équipe, de me surpasser, de faire partie de l’élite, de ne jamais rien prendre pour acquis et surtout la grande fierté à toutes les étapes de mon parcours d’avoir représenté, ma ville, ma région, ma province et mon pays.

    Pour en revenir avec les propos sur les chansons, il faut se reporter à l’époque où j’étais plus jeune niveau peewee et que je devais faire un choix et j’ai préféré demeurer dans une équipe de garçons qui était plus compétitive, j’ai essayé la balle-molle et j’aimais moins l’ambiance d’être entre filles. Pour moi ça été formateur d’évoluer avec les garçons, mais chacun ses choix.

    Le blog donne aux filles une belle tribune, je trouve dommage de perdre l’essentiel, les filles peuvent évoluer dans un sport de haut niveau, même si celui-ci est considéré comme un sport de garçon.

    Merci

  2. Carl Lemelin Carl Lemelin

    Bonjour Mme Gariépy,
    Je comprend votre point de vue. Mais sachez que cette phrase n'exprime pas une opinion générale du sport du fastpitch, mais l'expérience personnelle d'une joueuse de baseball qui explique pourquoi elle a préféré le baseball. Et elle aussi a droit à son point de vue, tout comme les filles qui choisissent le fastpitch. Je suis très au courant que le fastpitch est beaucoup plus populaire chez les filles et peut être tout aussi compétitif que le baseball.
    Pour le reste du blog, ce n'est pas parce qu'on parle en bien d'un sport qu'on dénigre nécessairement son cousin.

  3. Marie-Helene Gariepy Marie-Helene Gariepy

    Bonjour, bien humblement, il ne faut pas connaître la fastpitch pour la réduire à un sport récréatif où l’on chante des chansons pour s’encourager.. c’est vrai qu’il y’a un lien à faire entre le talent des joueuses et le fait d’encourager ses coéquipières...à la place de dénigrer l’autre sport féminin... j’aurais préféré que la joueuse trouve des avantages à jouer au baseball de haut niveau pour les filles...certaines très bonnes joueuses ont préféré changer pour la fastpitch...elles devaient aimer chanter?!?

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires
En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins (cookies). Ces derniers nous permettent de mieux comprendre la provenance de notre clientèle et son utilisation de notre site, en plus d'en améliorer les fonctions. Masquer ce message En savoir plus sur les témoins (cookies) »
Livraison gratuite à partir de 150$
1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10