Économisez 10% sur tous les produits en devenant membre premium
1-855-686-0009 (Sans frais)
Livraison rapide
Retours facile

LIGUE FRONTIER : UN DÉLICE D’ÉTÉ BIEN CACHÉ

  • Publié le
  • Par Carl Lemelin
  • 1
LIGUE FRONTIER : UN DÉLICE D’ÉTÉ BIEN CACHÉ

Le stade RCGT à Ottawa est un endroit superbe pour assister à un match de balle lors d'une belle journée d'été !

 

Les fameuses joies de l’été nous ont tous échappées ces deux dernières années. La pandémie (oui, encore ce mot) a relégué aux oubliettes les vacances d’été familiales, les BBQ, les terrasses, regarder les gens passer… et oui, les journées paresseuses au parc de balle.

Ici dans la région d’Ottawa, nous n’avons pas accès direct à des matchs de la MLB (Toronto et Boston sont à 5 heures de route), mais nous avons tout de même du baseball professionnel de ligue indépendante, grâce à la Frontier League.

PARTENARIAT BÉNÉFIQUE AVEC LES LIGUES MAJEURES

Cette ligue professionnelle de niveau de base couvre le nord-est et Midwest américain ainsi que les villes de l’est canadien de Québec (Capitales), Trois-Rivières (Aigles) et Ottawa (Titans). Comme membres d’une ligue indépendante, les équipes de la ligue Frontier ne sont pas affiliées aux organisations de la MLB, signifiant que leurs joueurs sont signés comme agents libres (invités aux camps d’essai ou joueurs libéré par une organisation de la MLB).

Quoiqu’il n’y ait pas d’affiliation, un récent virage des ligues majeures mettant davantage d’emphase sur le développement du baseball à tous les niveaux a mené à un partenariat avec la ligue Frontier, officialisé le 24 septembre, 2020.

Cette collaboration permet maintenant à la ligue mineure d’utiliser les propriétés de ligues majeures (MLB) dans leurs différentes campagnes publicitaires et d’obtenir des informations relatives aux joueurs professionnels ou amateurs de sources provenant de la MLB, tels que des rapports de recruteurs et des listes d’agents libres ou de joueurs récemment libérés.

Ceci permet de bâtir une fondation beaucoup plus solide sur laquelle la ligue peut s’épanouir, elle qui avait déjà engloutit la ligue Can-Am dans une fusion en 2019. La ligue Frontier est maintenant composée de deux divisions de 8 équipes chacune (est et ouest) avec des formations parmi les plus talentueuses dans tout le baseball professionnel indépendant.

PAS « THE SHOW », MAIS UN TRÈS BON SHOW

Si vous êtes comme moi et que vous adorez simplement traîner au terrain de balle pour voir du bon baseball, la ligue Frontier est définitivement pour vous. Une sortie au stade est une expérience nostalgique qui attire les jeunes familles et donne aux habitants de petites villes un sens de communauté et d’appartenance.

Même si la plupart des joueurs de la ligue ne sont pas très bien connus, au fil de la saison les fans s’identifient aux vedettes locales qu’ils encouragent. Puis, occasionnellement vous tomberez sur des joueurs de plus haut calibre, des noms que les connaisseurs reconnaîtront plus facilement.

Par exemple, le 10ème choix au repêchage 2021 de la MLB, le lanceur Kumar Rocker, a évolué dans la ligue en première moitié de la présente saison. La première sélection des Mets figurait parmi les 5 meilleurs espoirs de cet encan, mais l’incertitude entourant sa blessure au bras l’a fait chuter au dixième rang.

Il a donc choisi de ne pas signer de contrat avec la franchise de la Grosse Pomme. N’ayant plus rien à apprendre dans la NCAA, la vedette du niveau collégial de 22 ans a vu la Frontier et les Tri-City Valley Cats comme l’option idéale pour faire valoir son talent auprès des recruteurs et reléguer aux oubliettes tout souci concernant son état de santé.

Peut-être qu’une MPM de 1.35 avec 32 RP en 20 ML seront assez pour accomplir cet objectif. Maintenant éligible au prochain repêchage, Rocker est classé 38ème parmi les espoirs non-repêchés selon MLB.com. Fort est à parier que sa prestation dans la ligue Frontier lui permettra de devancer cet échelon.

LES TITANS D’OTTAWA : SUCCÈS IMMÉDIAT D’UNE FRANCHISE D’EXPANSION

Étant installé à Ottawa, j’ai le privilège de pouvoir assister aux matchs des Titans cet été. Le stade a toujours été superbe, dès son inauguration en 1993, alors qu’il devenait le domaine des Lynx d’Ottawa, la filiale AAA des Expos de Montréal.

J’aillais voir évoluer les espoirs des Expos comme F.P. Santangelo (une légende des Lynx), Cliff Floyd, Matt Stairs et Rondell White, installé confortablement dans la section des tables de pique-nique, côté troisième but.

Le stade, depuis rebaptisé Stade RCGT (Raymond Chabot Grant Thornton), est aussi intime et bien entretenu qu’il l’était alors, ce qui aide à créer l’une des meilleures expériences partisanes dans les rangs mineurs.

Les Titans ont déniché des partenariats avec des entreprises locales qui parrainent des concours et événements pour les plus jeunes fans durant les matchs. Il y règne donc une ambiance familiale où parents et enfants y trouvent leur compte. Certains petits chanceux ont même l’occasion de prendre le terrain avec leur joueur préféré avant le match ou de courir les buts comme les pros.

La franchise d’expansion bénéficie de l’expérience et des contacts de leur propriétaire majoritaire. Sam Katz, ex-maire de Winnipeg, a aussi depuis longtemps été propriétaire et opérateur des Goldeyes de Winnipeg de la American Association of Professional Baseball (A-saison courte).

Ceci explique l’optimisme qui règne quant succès de l’organisation hors du terrain, mais comment expliquer qu’une équipe d’expansion montre un dossier de 35-20, bon pour le deuxième rang de l’est en date du 14 juillet ?

Sébastien Boucher, assistant gérant-général de Titans nous fournit une explication : « On est chanceux, parce que notre gérant a beaucoup de contacts (dans les rangs mineurs) et il nous a réussi à convaincre beaucoup de bons joueurs qu’il connaissait de le rejoindre à Ottawa. »

Le gérant Bobby Brown a cumulé plus de 20 ans d’expérience professionnelle comme joueurs, instructeur, recruteur et gérant. Il était instructeur des frappeurs l’an dernier avec les PaddleHeads de Missoula, champions de la ligue Pioneer, alors il sait très bien comment bâtir une formation gagnante au sein d’une ligue indépendante.

« Nos recrues nous ont vraiment aidé. Aussi, le fait qu’on joue dans un gros marché comme Ottawa nous aide à attirer des joueurs », renchérit Boucher.

La plupart des autres formations de la ligue évoluent dans de plus petites villes, endroits moins aguichants pour des joueurs qui se magasinent un nouveau domicile pour l’été.

C’est ce qui semble avoir fait la différence pour le noyau des Titans, les 5 joueurs invités au Match des étoiles de la ligue Frontier à Washington, en Pennsylvanie. Deux d’entre eux, Jake Sanford et Evan Grills, font partie des bijoux obscurs dont je parlais en faisant référence à Kumar Rocker, des joueurs qui valent grandement le prix d’admission.

UN ESPOIR LÉGITIME ET UN HÉROS LOCAL

Sanford est un natif de Dartmouth, Nouvelle-Écosse de 24 ans qui a été un choix de 3ème ronde des Yankees de New York au repêchage MLB de 2019. Il a récemment été libéré en raison d’accusations de vol auprès de ses coéquipiers et de fraude auprès des partisans.

Le voltigeur de 6’2”, 215lbs était considéré l’un des meilleurs espoirs de Bronx Bombers au moment de son congédiement, auteur d’une fiche offensive de .385/.356/.467 dans le A l’an passé.

« On savait qu’on prenait un risque, mais on s’est entretenu avec Jake pour avoir sa version des faits et il nous a assuré que les choses ne s’étaient pas passées exactement telles que rapportées dans les médias », nous a mentionné Boucher.

« Jusqu’à présent, il a été super pour nous, aucun problème ! »

Sur le losange, ses statistiques ne laissent aucun doute. Sanford est le meneur de la ligue avec 57 PP, frappant pour une moyenne de .325 et se classant à égalité au 8e rang avec ses 14 circuits.

Grills est un produit local de Whitby, Ontario. Un vétéran des rangs mineurs, le lanceur gaucher âgé de 30 ans a gravi les échelons jusqu’au niveau AAA. Il a ensuite tenté sa chance du côté du Japon l’an dernier, mais a décidé de revenir à la maison quand les Titans sont finalement devenus membre de la ligue Frontier.

Grills avait tissé des liens avec Sam Katz, ayant lancé pour les Goldeyes de Winnipeg en 2020. Cette familiarité semble avoir porté fruit pour le grand gaucher, lui qui a remporté la victoire lors du tout premier match local des Titans et n’a toujours pas fait de faux pas, se classant au 4e rang de la Frontier pour la MPM à 2,67, avec 62 RP en 54 ML.

Alors, si vous n’avez pas assisté à un match de baseball depuis un petit bout, je peux vous assurer que la MLB est loin d’être la seule option valable. Le baseball des ligues mineures vous emmène encore plus près de l’action et des joueurs. Il y a aussi plus d’activités pour occuper les plus jeunes pendant que les adultes se concentrent sur le match.

Si vous planifiez être dans la région d’Ottawa du 12 au 14 août, les Titans et leurs plus grands rivaux, les Capitales de Québec, croiseront le bois dans une série déterminante pour le championnat de la division Est. Venez renouer avec la magie de l’été que seul un stade de baseball peut créer !

Pour plus d’information sur la ligue Frontier, visitez leur site web.

Commentaires

  1. Steve Steve

    J'ai pu amener ma famille pour regarder les Titans vs Citadels le week-end dernier sans me ruiner. Excellent baseball joué et vraiment une expérience formidable pour toute la famille.

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins (cookies). Ces derniers nous permettent de mieux comprendre la provenance de notre clientèle et son utilisation de notre site, en plus d'en améliorer les fonctions. Masquer ce message En savoir plus sur les témoins (cookies) »
Livraison gratuite à partir de 99$
1-855-686-0009 (Sans frais)
Livraison rapide
Retours facile