1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10

NOUVEAUX VISAGES, NOUVEAUX PAYSAGES, QUI GAGNENT?

NOUVEAUX VISAGES, NOUVEAUX PAYSAGES, QUI GAGNENT?

Quelles sont les acquisitions les plus importantes de la saison morte?

Puisque nous ne sommes qu’à seulement deux semaines de l’ouverture des camps pour les lanceurs et les receveurs, le temps est venu pour le blogue Baseball Town d’évaluer un hiver bien rempli qui a changé l’allure de la MLB.

À l’heure d’écrire ces lignes, les deux plus grosses prises du groupe d’agents libres de 2018 n’avaient toujours pas trouvé preneur. Bryce Harper (et son valeureux gant Rawlings) en serait à choisir entre deux principaux compétiteurs pour ses services. Manny Machado a quant à lui, vu son nom lié à des rumeurs hivernales incluant environ le tiers des équipes des majeures.

Leurs signatures pourraient changer le bilan final, mais pour l’instant nous allons tenter d’y voir plus clair dans cette forêt de transactions des derniers mois, en adressant : les grands gagnants de cet hiver, les transactions astucieuses moins publicisées et, pour terminer, celles qui nous laissent plus perplexes.

 

ALLONS CHERCHER LA VICTOIRE!

 

Cardinals de St-Louis : Paul Goldschmidt (fiche 2018: .290/.389/.533) est sans contredit l’acquisition la plus influente de la saison morte. Il règle instantanément le problème des Cards au premier but. La vedette de 31 ans va rejoindre des meneurs tels Adam Wainwright (fidèle représentant Mizuno) et Matt Carpenter dans un vestiaire d’une maturité inégalable. Sur le losange, Carpenter peut maintenant évoluer à sa position naturelle, le deuxième but, et ainsi offrir une bien meilleure production offensive que celle de son prédécesseur Kolten Wong. Le 17e rang de Goldschmidt parmi les joueurs de position quant au WAR (statistique avancée quantifiant le nombre de victoires supplémentaires en une saison qu’un joueur rapporte de plus qu’un joueur de niveau de remplacement, 5.4 pour Goldschmidt) va assurer une présence indéniable au cœur d’un alignement déjà très dangereux. La signature d’un contrat de 2 ans à $25M du releveur gaucher vedette Andrew Miller devrait par ailleurs palier au manque d’expérience du jeune releveur de fin de match Jordan Hicks, qui n’a toujours pas la pleine maîtrise de sa rapide de plus de 100 mille à l’heure.

Nationals de Washington : Patrick Corbin était le meilleur partant disponible sur le marché. Auteur de sa meilleure saison en carrière (MPM de 3.15, 200 ML, 246 RSP), Corbin est à son apogée et n’a plus rien à prouver comme partant durable dans le haut d’une rotation. Ajoutez à cela l’acquisition de Anibal Sanchez (2 ans, $19M) et vous avez un duo fort supérieur à celui que représentaient Gio Gonzalez et Tanner Roark. On n’a même pas encore parlé du nouveau tandem de receveurs que forment Kurt Suzuki (2 ans, $10M) et Yan Gomes (échange, CLE), une bonne production offensive par rapport à ce que le faible bâton de Matt Wieters pouvait contribuer. Et qui sait? Peut-être que tout ce renouveau dans l’alignement des Nats pourrait convaincre M. Harper de revenir à la formation qui l’a repêché!

Mets de New-York : Les Mets ont participé à la très populaire vente de feu qui a eu lieu à Seattle. Robinson Cano (.303/.374/.471) jouera à nouveau dans la Grosse Pomme, mais cette fois-ci dans le Queens. Cano se joindra à son coéquipier et releveur no. 1 Edwin Diaz (57 sauv. en 61 opp.) alors que les Mets tentent de rivaliser avec les Braves, Nats et Phillies dans la très forte division est de la Ligue nationale. Leur alignement ne fait toujours pas le poids, mais un retour à la santé de Noah Syndergaard et Zach Wheeler qui s’ajouterait aux redoutables releveurs que sont Jeurys Familia et Diaz en fin de matchs, assurerait aux New-Yorkais de posséder la meilleure unité de lanceurs de la division.

 

SOUS LE RADAR

 

Michael Brantley (Astros de Houston): L’une des vedettes les plus sous-estimées du baseball, Brantley n’aura qu’à éviter les blessures et les ‘Stros auront l’un des producteurs offensifs les plus constants des majeures. Sa fiche de .309/.364/.468 a permis à ce frappeur professionnel de se classer à égalité au 38ème rang (avec, entre autres, Ronald Acuna Jr.) quant au WAR offensif, avec 3.8. Ajoutez Brantley dans un alignement des frappeurs qui inclue la superstar de Wilson, Jose Altuve et Alex Bregman (porte-parole de Easton) et vous pouvez gager un ‘twoney’ que les champions de la Série mondiale 2017 seront de la partie l’automne prochain.

Nathan Eovaldi (Red Sox de Boston): D’accord, j’ai triché: il n’est pas un nouveau visage en ville.  Mais que les Sox aient retenu le partant de 28 ans sera le meilleur exploit de l’hiver pour eux, peu importe ce qui se passera avant le début de la nouvelle saison. Sa polyvalence (peut évoluer comme partant ou releveur) offre une police d’assurance aux Sox, que Craig Kimbrel revienne au bercail ou non. De plus, sa solide MPM de 1.61 en 22.1 ML au cours des dernières séries éliminatoires prouve qu’il ne sera pas intimidé par les projecteurs du mois d’octobre, sous lesquels la formation de Boston a bien l’intention de jouer à nouveau.

 

POINTS D’INTERROGATION?

 

Reds de Cincinnati : L’échange conclu avec les Dodgers est difficile à justifier.  Je réalise que l’organisation tente de ramener des fesses sur les sièges, mais d’un point de vue compétitif les acquisitions de Yasiel Puig et Alex Wood, possiblement pour une seule saison (contrats à échéance) me semblent irrationnelles.  Matt Kemp est l’autre joueur des majeures qui se joint aux Reds dans la transaction. Ce vétéran de 13 saisons a effectué un beau retour à la forme en 2018 dans un environnement familier (.290/.338/.481 à L.A.), mais les Reds ont une rotation pitoyable (et non, la signature de Sonny Gray n’est pas la solution) et ils évoluent au sein de la même division que les Cards, Brewers et Cubs!

Risque négligeable, potentiel élevé? Les Braves d’Atlanta et les Twins du Minnesota sont des formations qui aspirent à une participation aux séries d’après-saison. C’est dans cette optique qu’ils ont fait les acquisitions respectives de Josh Donaldson (1 an/$23M) et Jonathan Schoop (1 an/$7.5M). Donaldson a souvent été blessé au cours de deux dernières campagnes, mais n’oublions pas que l’athlète de 33 ans a été nommé joueur le plus utile de l’Américaine il y a 3 ans, alors qu’il évoluait à Toronto. Quant à Schoop, il a connu une saison 2018 très difficile, partagée entre Baltimore et Milwaukee. Les Twins espèrent qu’il retrouve la forme qui lui a permis de terminer au 5e rang du vote pour le joueur le plus utile de l’Américaine en 2017, alors qu’il étalait une fiche de .293/.338/.503 avec 32 CC et 105 PP.

Et vous, quelle acquisition croyez-vous la plus importante de l'hiver dans la MLB? Et pourquoi? N'hésitez pas à émettre votre commentaire ci-bas. Place au débat!

Commentaires

  1. Carl Lemelin Carl Lemelin

    Salut Marco,
    C'est sûr que d'échanger un jeune joueur établi comme Puig et un vétéran encore très productif en Matt Kemp risque d'affaiblir l'équipe au champ extérieur. Ils viennent tout juste de signer A.J. Pollock par contre, ce qui devrait aider à amortir quelque peu ces départs-clé. L'objectif de la transaction chez les Dodgers était de libérer de l'espace sous la barre de la taxe de luxe de la MLB.

  2. Carl Lemelin Carl Lemelin

    Merci Jean. Pour Harper, j'assume que par 'là-bas' tu veux dire Washington? Effectivement, ils redeviennent les favoris pour remporter la division Est s'ils réussissent à le convaincre de revenir!

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires
En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins (cookies). Ces derniers nous permettent de mieux comprendre la provenance de notre clientèle et son utilisation de notre site, en plus d'en améliorer les fonctions. Masquer ce message En savoir plus sur les témoins (cookies) »
Livraison gratuite à partir de 150$
1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10