1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10

LES FORCES EN PRÉSENCE: LIGUE AMÉRICAINE

LES FORCES EN PRÉSENCE: LIGUE AMÉRICAINE

Après la ligue Nationale, c'est au tour de la ligue Américaine! Voici les forces en présence pour les 15 équipes de la ligue Américaine!

Le printemps déménage enfin des camps d’entraînement de la Floride et de l’Arizona vers le nord. La saison est en branle!


Après avoir évalué les équipes de la Ligue Nationale, jetons maintenant un coup d’œil sur le circuit Junior.


EST


1- RED SOX DE BOSTON: (Attaque:10, Rotation:8, Enclos:6, Défensive:8 = Total: 32)


Le vétéran Dustin Pedroia et son fameux gant Wilson A2000 Pedroia Fit sont de retour au deuxième but. S’il peut retrouver la santé, il sera un ajout important à l’un des alignements les plus dangereux du baseball. Les champions n’ont pas beaucoup bougé, mais l’enclos, sans vrai releveur numéro un, est peut-être la seule source d’inquiétude.


2- YANKEES DE NEW YORK: (A:8, R:7, E:8, D:6 = 29) *QUATRIÈME AS


Les deux tours nommées Aaron Judge et Giancarlo Stanton rendent meilleurs tous les autres frappeurs de cette équipe. Un retour à la forme de Gary Sanchez et une progression naturelle de Miguel Andujar pourrait permettre aux Bombers d’améliorer la marque de circuits en une saison établie l’an dernier. La rotation sera meilleure grâce à l’arrivée de James Paxton et une saison complète de J.A. Happ.


3- RAYS DE TAMPA BAY: (A:6, R:6, E:7, D:7 = 26)


C’est Blake Snell et une bande de joueurs de balle! Aucune formation n’excède la somme de ses parties comme les Rays. Ils repoussent sans cesse les limites de l’analyse par statistiques avancées. Cela dit, l’arrivée du partant d’expérience Charlie Morton devrait alléger la pression imposée sur l’enclos par l’usage fréquent du « releveur-partant ». Les deux premières positions dans cette division sont tout
simplement hors de portée.


4- BLUE JAYS DE TORONTO: (A:5, R:6, E:7, D:5 = 23)


Le plan consistant à tenir tête aux deux géants de l’Est en attirant de gros canons via le marché des joueurs autonomes a échoué misérablement. Maintenant, le D.-G. Ross Atkins tente de corriger le tir sans avoir à toucher le bas-fond. Le système de filiales est rempli de bâtons prometteurs, mais les bras seront-ils au rendez-vous lorsque l’alignement des frappeurs sera mûr pour une course au championnat?


5- ORIOLES DE BALTIMORE: (A:5, R:3, E:3, D:4 = 15)


De loin la pire formation, évoluant dans la meilleure division. Nous en avons assez dit!


CENTRALE


1- INDIANS DE CLEVELAND: (A:7, R:9, E:6, D:6 = 28)


L’impact du départ de Michael Brantley ne doit pas être minimisée. L’enclos souffrira de l’absence des Cody Allen et Andrew Miller. Les succès du « Tribe » seront grandement attribuables à une rotation mettant en vedette Corey Kluber, Trevor Bauer et Carlos Carrasco, trois aces qui peuvent rivaliser avec n’importe quel top 3 des majeures. Quelques blessures pourraient causer des ennuis en début de saison.


2- TWINS DU MINNESOTA: (A:7, R:7, E:6, D:6 = 26)


Possiblement l’équipe la plus imprévisible. Rien ne saute aux yeux, mais cette formation est très bien équilibrée et semble n’avoir aucune faiblesse flagrante. Le bas de la rotation pourrait être solidifié, mais l’alignement, au cœur duquel on retrouve le nouveau-venu Nelson Cruz et la jeune vedette Miguel Sano, déborde de potentiel. La faiblesse de la division pourrait permettre aux Twins d’aspirer à l’une des deux dernières places en séries, une lutte qui s’annonce serrée.


3- WHITE SOX DE CHICAGO: (A:5, R:5, E:6, D:4 = 20)


Candidat de choix au titre de recrue de l’année, Eloy Jimenez s’est mérité un poste avec le grand club. Le jeune espoir pourrait alléger le fardeau offensif ressentit par Jose Abreu et Yonder Alonso. Une panoplie de jeunes lanceurs s’en viennent sous peu, mais l’été 2019 en sera un autre sans chance de titre pour les « Southsiders ».


4- TIGERS DE DÉTROIT: (A:5, R:5, E:4, D:6 = 20)


Miguel Cabrera est une légende vivante et Nick Castellanos est tout-étoile, mais c’est tout ce que les partisans des Tigers auront à se mettre sous les crocs. Michael Fullmer est un ace en devenir, mais l’apprentissage se fera à la dure, car le support de l’attaque n’est qu’un lointain mirage à Motown!


5- ROYALS DE KANSAS CITY: (A:4, R:3, E:6, D:7 = 20)


Leur cœur-et-âme (le receveur Salvador Perez) blessé à long terme, les Royals auront comme seul objectif réaliste le troisième rang de la division la plus faible du baseball.


OUEST


1- ASTROS DE HOUSTON: (A:9, R:9, E:7, D:10 = 35)


Sans contredit la meilleure équipe de la MLB! Plusieurs petites choses ont cloché pour les champions en titre en 2018 et ils ont malgré tout accumulé 103 victoires. Et maintenant, on ajoute Michael Brantley à cet alignement? Ah! J’allais oublier de mentionner qu’ils vont avoir Seattle et Texas à écraser durant toute la saison. Le chiffre 120 n’est pas inaccessible dans la colonne des victoires pour mes grands favoris comme champions de la Série Mondiale.


2- ATHLETICS D’OAKLAND: (A:5, R:6, E:8, D:7 = 26) *CINQUIÈME AS


Tout comme les Rays, la première organisation à mettre en pratique les principes de base de « Moneyball » surpassent constamment les attentes. L’attention aux détails portée par les dirigeants de l’équipe, année après année, compense pour l’allure mondaine de leur groupe de joueurs. L’enclos, mené par le dominant et sous-estimé Blake Treinen, est la grande force des A’s et devrait leur procurer l’avantage décisif dans la course au cinquième as.


3- ANGELS DE LOS ANGELES: (A:7, R:6, E:5, D:8 = 26)

 

Ils ont : le meilleur joueur (Mike Trout), le meilleur joueur bi-dimensionnel (Shohei Ohtani) et le meilleur arrêt-court défensif (Andrelton Simmons). Tout le reste est plus que précaire. Après avoir subit l’opération Tommy John, Ohtani ne lancera pas cette saison. Andrew Heaney sera le partant numéro un et personne ne sait qui finira les matchs pour un enclos très démuni.


4- MARINERS DE SEATTLE: (A:4, R:6, E:4, D:6 = 20)


Robbie Cano a déménagé ses vieux souliers New Balance dans la Grosse Pomme. Le nouveau « meilleur releveur des majeures » Edwin Diaz l’y a rejoint. Nelson Cruz et ses 40 circuits par saison sont partis au Minnesota. La machine à marquer des points, Jean Segura, fait maintenant partie de l’alignement des Étoiles des Phillies. Pouvez-vous épeler : V-E-N-T-E D-E F-E-U?


5- RANGERS DU TEXAS: (A:5, R:3, E:6, D:3 = 17)


Toujours la même rengaine à Arlington. Voici la question à un million : Comment une franchise œuvrant dans un état qui produit autant de bons lanceurs peut-elle avoir tant de difficulté à en dénicher?

Commentaires

Écrivez le premier commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires
En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins (cookies). Ces derniers nous permettent de mieux comprendre la provenance de notre clientèle et son utilisation de notre site, en plus d'en améliorer les fonctions. Masquer ce message En savoir plus sur les témoins (cookies) »
Livraison gratuite à partir de 150$
1-855-686-0009 (Sans frais)
Les clients nous évaluent 9/10